Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - Cristiano Ronaldo, d'une magnifique tête piquée, a qualifié le Portugal pour les demi-finales de l'Euro 2012. Il a scellé une victoire logique sur la République tchèque à Varsovie (1-0).
Un centre idéal et précis de Moutinho côté droit. Un ballon qui survole la surface tchèque. Un Gebre Selassie trop statique pris de court par un Ronaldo surgissant dans son dos. Une tête plongeante, piquée en puissance. Petr Cech est battu. Le Portugal mène 1-0 à la 79e et ne sera plus rejoint.
On peut évidemment critiquer Cristiano Ronaldo pour son entêtement à vouloir tout faire tout seul et débloquer de lui-même chaque situation. Mais le Madrilène est au moins autant coupable de cet état de fait que ses coéquipiers lesquels, bien au chaud quand leur capitaine est en première ligne, ne se pressent pas au portillon pour lui apporter du soutien.
Il a ainsi fallu attendre près d'une heure de jeu pour voir Nani enfin prendre ses responsabilités, sur une frappe obligeant Cech à effectuer son premier arrêt (58e). Dans la foulée, l'ailier droit de la Selecção a adressé un centre parfait à Hugo Almeida, dont le but de la tête a été justement annulé pour hors-jeu.
Sorti de sa coupable torpeur, Nani a sans doute incité d'autres Portugais à faire leur match et ne plus seulement se contenter d'accompagner Ronaldo pendant qu'il faisait le sien. Avant son assist, Moutinho avait ainsi également alerté le portier de Chelsea qui, d'une précieuse claquette, a pu détourner l'envoi du demi de Porto (63e).
Seul exempt de tout reproche en terme d'engagement et de prise de responsabilité, Raul Meireles a sans doute été le meilleur homme sur le terrain. Notamment très inspiré dans ses passes, le tatoué de Chelsea a mis sur orbite Nani deux fois (44e/74e) et Ronaldo (46e), ce dernier trouvant au final le poteau de Cech. Comme contre les Pays-Bas, "CR7" a touché une deuxième fois les montants adverses sur un coup franc à la 49e.
Désormais en tête du classement des buteurs du tournoi ex-aequo avec l'Allemand Gomez, le Russe Dzagoev et le Croate Mandzukic (3 réalisations), l'attaquant du Real Madrid a définitivement balayé d'un revers de main ses deux première prestations en demi-teinte contre l'Allemagne (défaite 0-1) et le Danemark (victoire 3-2). Excellent contre les Pays-Bas lors du dernier match de la poule remporté 2-1 en y inscrivant un doublé, Ronaldo peut continuer de rêver conduire son pays à un premier titre international.
Anomalie pas vraiment justifiable du calendrier, les Portugais auront deux jours de récupération en plus que leur opposant dans la demi-finale de mercredi prochain à Donetsk. L'Espagne et la France ne joueront en effet leur quart que samedi à la Donbass Arena. On serait mécontent à moins.

ATS