Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des milliers de soldats et sauveteurs ont bataillé toute la journée pour parvenir jusqu'aux personnes bloquées par les torrents ou menacées par des glissements de terrain, selon le gouvernement.

KEYSTONE/AP Kyodo News/NOZOMU ENDO

(sda-ats)

Des pluies d'une ampleur sans précédent ont provoqué des crues gigantesques jeudi dans le sud-ouest du Japon. Au moins six personnes ont péri et 20 sont portées disparues.

Les cours d'eau en furie ont emporté des routes et maisons et détruit des écoles. Des milliers de soldats et sauveteurs ont bataillé toute la journée pour parvenir jusqu'aux personnes bloquées par les torrents ou menacées par des glissements de terrain, selon le gouvernement.

"Nous nous trouvons dans une situation très grave", a déclaré le vice-Premier ministre, Taro Aso, en mettant en garde contre de nouveaux glissements de terrain.

La pluie va continuer

Les provinces de Fukuoka et Oita, sur Kyushu, la plus méridionale des quatre îles principales de l'archipel nippon, à quelque 900 km de Tokyo, ont reçu 540 mm de pluie en 24 heures par endroits. Ces précipitations sont une fois et demie ce qui y est habituellement constaté au mois de juillet, en pleine saison des pluies.

Elles ont de plus trouvé un sol déjà gorgé d'eau par le passage d'un typhon en début de semaine. Des pluies abondantes devraient continuer de s'abattre sur la région dans la nuit et sur la journée de vendredi, selon l'Agence japonaise de météorologie.

Les autorités ont néanmoins pu dans la journée de jeudi lever les avertissements dits "spéciaux" de fortes précipitations tout en maintenant des niveaux d'alerte plus faibles.

Sauveteurs mobilisés

Selon Kyodo, quatre personnes sont mortes dans la ville d'Asakura dans la préfecture de Fukuoka et deux autres à Hita, dans la préfecture d'Oita.

"Une vingtaine de personnes sont portées disparues", a annoncé le porte-parole du gouvernement, Yoshihide Suga, précisant que quelque 7800 policiers, sauveteurs et soldats avaient été déployés dans les zones affectées.

Des images de la télévision montraient des cours d'eaux gonflés de grosses vagues envahissant des zones résidentielles, saccageant les routes et inondant les terres agricoles.

Trains affectés

Un pont ferroviaire a été détruit par la rivière Kagetsu en crue, interrompant la circulation des trains, a indiqué un porte-parole de la compagnie de chemin de fer.

De nombreuses autres lignes de la région ont connu des retards ou ont cessé de fonctionner en raison des fortes pluies, tandis que les établissements scolaires étaient fermés, selon les responsables locaux et les médias.

ATS