Navigation

Décès de l'ancien député libéral genevois Michel Halpérin

Ce contenu a été publié le 12 août 2014 - 10:10
(Keystone-ATS)

Michel Halpérin, ancien député libéral au Grand Conseil genevois, est décédé lundi à l'âge de 66 ans, des suites d'une longue maladie. L'avocat, ténor du barreau, a été une figure marquante de la politique genevoise. Il aura été un ardent défenseur de la sphère privée et des libertés individuelles.

Michel Halpérin était une très grande personnalité et un grand humaniste, a indiqué mardi le président du Parti libéral-radical (PLR) genevois Alain-Dominique Mauris, après ce décès annoncé par le quotidien "Tribune de Genève". "Sa disparition laisse un grand vide", ajoute-t-il.

Michel Halpérin, avocat de formation, possédait un immense talent oratoire. "Quand il prenait la parole au Grand Conseil, tout le monde se taisait", se souvient M. Mauris. Il était un des très rares députés à être écouté si respectueusement dans l'hémicycle. "On entendait voler une mouche quand il parlait".

Michel Halpérin a siégé au Grand Conseil, qu'il a présidé en 2006, sous la bannière libérale entre 1984 et 1986 et entre 1993 et 2009. Entre 2005 et 2006, il avait été appelé à la rescousse pour prendre la présidence d'un parti libéral genevois divisé et remettre la formation politique sur de bons rails. M. Halpérin a été un des artisans de la fusion à Genève entre radicaux et libéraux.

Malgré sa maladie, Michel Halpérin avait présidé le conseil d'administration des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) jusqu'à encore récemment.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.