Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La reine du sprint à Londres est Néerlandaise. Après sa médaille de bronze sur 100 m, Dafne Schippers a remporté l'or mondial sur 200 m, où les Américaines et Jamaïcaines n'ont pas eu voix au chapitre

Déjà sacrée deux ans plus tôt à Pékin, Schippers (22''05) a cravaché jusqu'au bout pour tenir en échec l'étonnante Ivoirienne Marie-Josee Ta Lou, 2e en 22''08 et qui avait déjà été médaillée d'argent sur 100m. La médaillée d'or sur la ligne droite, l'Américaine Tori Bowie, a déclaré forfait pour ce demi-tour de piste, après ses égratignures consécutives à sa chute sur la ligne d'arrivée du 100 m.

La Bahaméenne Shaunae Miller-Uibo sauve l'honneur des Amériques avec le bronze en 22''15. Aucune Jamaïcaine n'a atteint la finale, tandis que la meilleure représentante des Etats-Unis, Deajah Stevens, finit 5e.

Ancienne heptathlonienne, qui ne se consacre au sprint que depuis 2015, Dafne Schippers est en train de se bâtir un palmarès du tonnerre. Elle détient également quatre couronnes européennes et une médaille d'argent olympique. Cette puissante athlète marche sur les pas de sa glorieuse aînée et compatriote Fanny Blankers-Koen, quadruple championne olympique en 1948.

ATS