De Grisogono atténue de trois postes sa restructuration en Suisse. Après la période de consultation, les licenciements porteront sur 28 collaborateurs, a indiqué jeudi le joaillier genevois. Un plan social volontaire a été lancé.

Trois postes ont pu être sauvés par rapport aux 31 qui avaient été annoncés il y a moins de trois semaines, a expliqué à l'ats une porte-parole, confirmant une information en ligne du quotidien Le Temps. De Grisogono doit se restructurer en raison des difficultés rencontrées dans la haute joaillerie. L'entreprise genevoise totalise actuellement un peu plus de 100 postes en Suisse et 160 dans le monde.

"Malgré des investissements considérables, les ventes de haute joaillerie n'ont pas atteint les niveaux prévus, en partie à cause des conditions difficiles dans certains marchés clés", affirmait il y a quelques semaines De Grisogono.

Le joaillier et horloger de luxe est contraint de redimensionner ses fonctions de production et de support. L'objectif est de "redresser la situation financière de la société et permettre son repositionnement en vue d'une croissance durable". L'entreprise avait déjà licencié 19 employés il y a moins de trois ans.

De Grisogono souhaite continuer à étendre son segment horloger. Les résultats positifs obtenus récemment à Baselworld confirment cette politique, ajoutait l'entreprise fondée par Fawaz Gruosi.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.