Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La police indienne a secouru des centaines d'enfants réduits en esclavage et contraints à travailler jusqu'à 16 heures par jour. Les opérations ont été menées depuis plusieurs jours dans des boutiques d'Hyderabad (centre). Une trentaine de trafiquants ont été arrêtés.

La police a notamment découvert jeudi 120 enfants lors de perquisitions effectuées dans des boutiques, a dit le commissaire-adjoint V. Satyanarayana, chargé du sud d'Hyderabad. Plusieurs étaient malades, sous-alimentés et traumatisés.

Le policier a souligné que les enfants esclaves étaient détenus dans des locaux sans ventilation et exposés à des gaz nocifs. Les enfants ont affirmé être obligés de travailler seize heures par jour sans pause. Ils étaient aussi menacés de violences et de privation de nourriture s'ils n'obéissaient pas aux ordres.

Arrestation récente

De nombreux enfants ont été transportés en 2014 à Hyderabad en provenance de l'Etat pauvre du Bihar (nord). Ils avaient été vendus par leurs parents à des trafiquants pour une somme entre 5000 (quelque 74,20 francs) et 10 000 roupies (quelque 148,52 francs).

Quelque 220 enfants ont déjà été secourus par la police la semaine dernière dans le cadre de cette opération. Elle a été menée à la suite d'informations données par des défenseurs des droits des enfants et des indicateurs de la police. Certains parmi les enfants n'avaient pas plus de six ans.

Nombre sous-estimé

Trente-et-une personnes ont été arrêtées sous l'accusation d'esclavage d'enfants, a indiqué le commissaire-adjoint Satyanarayana.

Quelque 4 millions d'enfants indiens travaillent en tant que domestiques, dans des restaurants et dans des usines de confection de vêtements, selon des chiffres officiels publiés en 2014. Mais les défenseurs des droits des enfants estiment que ce nombre est sous-évalué.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS