Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les autorités jordaniennes et israéliennes ont empêché dimanche une centaine de militants pro-palestiniens venus d'Europe et des Etats-Unis d'entrer en Cisjordanie, selon les organisateurs. L'opération avait pour but de livrer du matériel scolaire à des enfants.

A Jérusalem, un responsable du ministère de la Défense a confirmé ces interdictions. "Un petit groupe de provocateurs, d'émeutiers et de fauteurs de troubles connus sont arrivés au point de passage Allenby plus tôt dans la journée. L'Etat d'Israël a exercé son droit de leur refuser l'entrée et ils sont retournés en Jordanie", a-t-il dit à l'AFP.

Selon Olivia Zemor, une porte-parole de l'opération "Bienvenue en Palestine", l'un des autobus transportant les militants a été autorisé par les Jordaniens à traverser le point de passage Allenby reliant la Jordanie à la Cisjordanie occupée. Mais les Israéliens leur ont demandé de rebrousser chemin.

Selon Mme Zemor, "c'est la quatrième fois que des militants tentent de se rendre en Palestine" Les fois précédentes, ils étaient notamment arrivés par avion à l'aéroport de Tel-Aviv où ils avaient été refoulés par les autorités israéliennes.

"Nous avons 100 participants, de France, de Belgique, d'Espagne, de Suisse, des Etats-Unis, âgés entre 10 et 50 ans", a-t-elle précisé. Cinq bus avaient tenté de traverser le pont Allenby.

Selon le groupe, l'opération "Bienvenue en Palestine" répond à une invitation du gouverneur de Bethléem, Abdel Fattah Hamayel, qui demandait des fournitures scolaires pour les enfants palestiniens.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS