Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des mouches mâles stériles pourraient être produites pour lutter contre certaines maladies (archives).

KEYSTONE/STEFFEN SCHMIDT

(sda-ats)

Une équipe internationale avec participation zurichoise a découvert le gène qui détermine le sexe masculin chez la mouche domestique. La spécification du sexe ne se fait pas de manière identique chez toutes mouches: elle dépend du lieu où elles vivent.

Ces travaux permettent non seulement de mieux comprendre comment est déterminé le sexe, mais aussi de lutter contre les insectes nuisibles ou les maladies, a indiqué mardi l'Université de Zurich, qui a dirigé l'équipe de chercheurs. Les résultats sont publiés dans la revue Science.

Chez les mouches domestiques vivant dans les latitudes nord, les femelles possèdent deux chromosomes X, les mâles un chromosome X et un Y, ce dernier déterminant le sexe masculin. Dans le sud, les mouches n'ont en revanche pas de chromosome Y: le gène qui détermine le sexe masculin se trouve sur l'un des cinq autres chromosomes, qui est désormais identifié.

Des gènes correspondants ont été trouvés chez les moustiques. Cette découverte pourrait permettre de lutter contre les insectes nuisibles. Des mâles stériles pourraient être spécialement élevés et lâchés par millions dans les régions touchées afin d'empêcher la reproduction des parasites. Leur population finirait par s'éteindre.

La méthode a déjà été appliquée avec succès dans la lutte contre des insectes ravageurs des fruits. Le principe pourrait également s'appliquer à ceux transmettant des maladies.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS