Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les utilisateurs du site de microblogs Twitter ont fait l'expérience jeudi de pannes à répétition. Le site californien a mis ces dysfonctionnements sur le compte d'un "bogue en cascade" alors qu'un groupe de pirates informatiques revendiquait une attaque.

"La panne d'aujourd'hui est due à un bogue en cascade dans un des composants de notre infrastructure", a indiqué Twitter, qui s'efforçait de tenir informés ses utilisateurs. Beaucoup ont réagi avec humour en créant une page Twitter intitulée status.twitter.com.

Aucune précision n'a été fournie sur l'ampleur de la panne, sa localisation ni le nombre de comptes touchés.

Ennemi abattu

Lorsque le service est redevenu fonctionnel, le compte militant UGNazi a revendiqué une attaque contre Twitter - sur Twitter: "Nous venons de mettre 'Tango Down' twitter.com pendant 40 minutes dans le monde entier!", affirmait le message.

"Tango Down" dans le jargon militaire des forces spéciales, signifie qu'un ennemi a été abattu, et l'expression a été fréquemment utilisée par les pirates militants des groupes Anonymous et LulzSec.

A la société de sécurité informatique SANS Internet Storm Center, Johannes Ullrich, directeur informatique, était cependant dubitatif. "Il est peu probable qu'il s'agisse d'une attaque par déni de service, puisque le site est toujours réactif", estime-t-il. "Il est plus probable qu'il s'agisse d'une panne de logiciel ou d'équipement".

Twitter, qui permet d'échanger des messages, des liens internet ou des photos et vidéos, revendique plus de 140 millions d'utilisateurs, la majorité aux Etats-Unis.

ATS