Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Plus du tiers de la population mondiale n'a toujours pas accès à des toilettes. Pour aider les pays pauvres, l'institut zurichois Eawag a développé un modèle fonctionnant sans canalisation et sans apport extérieur d'énergie. Il a été primé par une fondation du multimilliardaire américain Bill Gates.

Le modèle "Diversion" développé par l'institut de recherche sur l'eau, affilié à l'EPF de Zurich, et le bureau de design viennois EOOS a remporté le "Reinvent the Toilet Challenge" ("Défi Réinvente les toilettes"). Ses concepteurs se sont vu remettre 40'000 dollars (48'000 francs) de la part de la Bill and Melinda Gates Foundation.

Au total, 22 hautes écoles ont participé au concours. Le défi consistait à mettre au point des toilettes fonctionnant en circuit fermé, sans canalisation, sans énergie externe et ne coûtant pas plus de cinq centimes par jour et par utilisateur.

Electrolyse nettoyeuse

Spécialisée dans la séparation de l'urine et de la matière fécale, l'ingénieure Tove Larsen et son équipe ont opté pour des toilettes susceptibles d'être acceptées par les utilisateurs de toutes les cultures. Ils ont réalisé un modèle de type "toilettes turques".

Ce dernier sépare l'écoulement de l'urine et celui de la matière fécale. Il dispose aussi d'une fermeture anti-odeurs. "Diversion" ne consomme qu'un litre à un litre et demi d'eau par utilisation. Cette quantité permet à la fois de nettoyer la cuvette et de se laver les mains. Chez les musulmans et les hindous, l'eau pourra également être utilisée pour l'hygiène anale.

Afin de garantir malgré tout les conditions de propreté, l'eau est pompée depuis un petit réservoir en actionnant une pédale. Ce geste pompe en même temps l'eau usée pour la nettoyer grâce à un filtre à membrane. Par électrolyse, une électrode solaire détruit tout germe pathogène.

Transformation en engrais

L'urine et la matière fécale atterrissent dans des containers séparés. Une fois remplis, ces derniers peuvent être évacués de manière hygiénique sur des véhicules de collecte. L'urine et la matière fécale sont ensuite contrôlées et transformées en engrais ou en biogaz.

De véritables prototypes de toilettes "Diversion" sont prévus d'ici à la fin 2013. Ils doivent ensuite être testés. Le financement de l'opération n'est cependant pas encore assuré. L'installation de telles toilettes devrait donc attendre quelques années encore.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS