Navigation

Descente de Val Gardena: Nyman vainqueur surprise

Ce contenu a été publié le 15 décembre 2012 - 16:16
(Keystone-ATS)

Genève - Steven Nyman s'est rappelé aux bons souvenirs du Cirque blanc. A la surprise générale, l'Américain a remporté la descente de Val Gardena (It), six ans après son premier succès sur cette même Saslong.
Avec son dossard no 39, le skieur de Park City a profité d'un brouillard dissipé pour mater tous les favoris. Son dauphin, le Slovène Rok Perko (no 35), en a fait de même pour monter sur le premier podium de sa carrière en Coupe du monde.
Avant cet incroyable dénouement, Erik Guay semblait tenir la victoire. Le Canadien pensait sans doute avoir fait le plus dur en devançant les deux favoris, les Norvégiens Kjetil Jansrud et Aksel Lund Svindal. Mais c'était sans compter sur le brouillard taquin de Val Gardena.
Steven Nyman avait fait parler de lui lors de la saison 2006/2007, durant laquelle il avait glané jusqu'ici son unique succès en Coupe du monde. Il s'était déjà imposé à Val Gardena, avec deux centièmes d'avance sur un certain Didier Cuche.
Depuis, l'Américain de 32 ans était quasiment retombé dans l'oubli, multipliant les contre-performances et les ennuis de santé. Il avait par exemple dû zapper l'entier de l'hiver dernier, après une blessure à la cheville.
Pas vraiment équitable en raison des changements de visibilité, cette descente de Val Gardena avait été aussi tronquée d'environ 30 secondes en raison de la mauvaise météo. Cela a permis à plusieurs autres anonymes du circuit de s'immiscer aux avant-postes.
On citera ainsi la 8e place du Néerlandais (!) Marvin Van Heek, 21 ans et encore jamais dans les points en Coupe du monde. Van Heek, qui possède aussi la nationalité française par sa mère et qui s'entraîne régulièrement avec l'équipe tricolore, a offert à son pays le premier top 10 de son histoire dans une course masculine.
Côté suisse, Vitus Lüönd s'est également élancé au bon moment avec son dossard no 34. Le Schwytzois n'a toutefois pas pu faire mieux que 24e. Ses "leaders" Silvan Zurbriggen (25e) et Didier Défago (28e) ont terminé un peu plus loin.
Avec une 24e place comme meilleur résultat, l'équipe de Suisse égale la pire performance de son histoire en descente. Un triste record qui datait de la descente de Lake Louise (Can), il y a trois semaines.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.