Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Ski alpin - Les saisons passent mais Didier Cuche reste le roi de la vitesse. Lors de la première descente de l'hiver, le Neuchâtelois s'est imposé à Lake Louise (Can).
Il s'en est toutefois fallu de peu pour que le vétéran du Val-de-Ruz (37 ans) se fasse brûler la politesse par son jeune compatriote Beat Feuz (24 ans). Le Bernois est venu mourir à seulement six centièmes de son leader. Sans une grosse erreur à la mi-course, le triple champion du monde juniors en 2007 aurait sans doute pu gagner.
Cuche s'est aussi fait une belle frayeur pendant la descente d'Hannes Reichelt. Parti avec le dossard no 45, l'Autrichien a échoué à huit centièmes de la victoire.
Ce premier doublé suisse en descente depuis deux ans (Janka devant Cuche à Beaver Creek en 2009) s'est d'ailleurs fait au détriment des éternels rivaux autrichiens. Derrière Reichelt, Romed Baumann s'est classé 4e (à 0''35), juste devant Klaus Kröll (à 0''47).
Entraînés par le Valaisan Patrice Morisod, les Français ont aussi été en vue dans l'Alberta grâce à Adrien Théaux et Johan Clarey, tous deux ex aequo au 6e rang.
Après l'édition 2009, c'est la deuxième fois que Cuche triomphe à Lake Louise, sur une piste qui n'est pourtant pas sa préférée du circuit. Au total, il peut dorénavant s'enorgueillir de compter 10 victoires en descente, rejoignant dans les annales un certain Pirmin Zurbriggen. Toutes disciplines confondues, il en est à 18 succès en Coupe du monde.
Si le binôme Cuche-Feuz a offert un début de saison de rêve aux descendeurs helvétiques, le reste de l'équipe a peiné. A commencer par Didier Défago. Pour son retour en vitesse après une saison blanche, le Valaisan a été éjecté hors du top 30 à 2''41 de Cuche. Le Morginois l'a souvent répété: il aura besoin de temps pour retrouver son meilleur niveau.
Carlo Janka a aussi échoué dans les profondeurs du classement (27e). A l'instar de Défago, l'échec du Grison n'est pas une véritable surprise. Le skieur d'Obersaxen a connu une préparation tronquée ces dernières semaines en raison d'un mal de dos récurrent.
Dimanche, les skieurs seront toujours en lice à Lake Louise. Avec au programme un super-G (19h en Suisse).

ATS