Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Hockey sur glace - La Deutschland-Cup a bien mal débuté pour l'équipe de Suisse.
La Suisse s'est inclinée 4-2 face à l'Allemagne lors de la première journée de la compétition. Malgré un baroud d'honneur en fin de partie, les Suisses ont été dominés. Il y avait tout de même au moins un Helvète heureux à Munich: il s'agit de Köbi Kölliker, le nouvel entraîneur de l'Allemagne. Il a parfaitement réussi sa "première" avec une victoire toujours recherchée face à la sélection helvétique.
La Suisse s'était pourtant retrouvée dans une position idéale puisqu'elle avait ouvert le score. Une grossière erreur d'un défenseur allemand sur une supériorité numérique était parfaitement transformée en but par Kevin Romy, qui trompait astucieusement le gardien Pätzold entre les jambières (6e). Contre les Allemands, il est préférable de ne pas courir après le score. Mais les joueurs de Sean Simpson se sont montrés incapables de tirer profit de plusieurs pénalités allemandes.
Changement de décor au cours de la deuxième période. Les Allemands renversaient la vapeur par Rankel (31e) et Gogulla (39e), dont les tirs surprenaient un Leonardo Genoni pas impérial sur ces deux actions. Le portier davosien faisait encore une fois triste mine 12'' après le début du dernier tiers-temps quand il laissait passer un tir lointain de Nikolai Goc.
Après cette mauvaise surprise, les Suisses se reprenaient. Julien Sprunger ne manquait pas la cible sur un service de Bykov (46e). Le match était relancé. Les joueurs de Sean Simpson connaissaient leur meilleure période. Le même Sprunger avait le puck d'égalisation au bout de la canne (52e), mais il ne parvenait pas à armer son tir assez vite. Sean Simpson prenait tous les risques et sortait son gardien à 95'' du terme du match alors que la Suisse évoluait en supériorité numérique.
Kevin Romy semblait avoir arraché l'égalisation, mais l'arbitre Didier Massy décidait d'annuler la réussite du Neuchâtelois sous le prétexte - sévère - qu'il y avait un joueur suisse dans la zone du gardien. Quelques secondes plus tard, Goggula récupérait le puck et s'en allait seul en direction de la cage helvétique. Il était déséquilibré par un joueur suisse, et les arbitres accordaient un but réglementaire aux Allemands sans que le palet n'ait franchi la ligne.

ATS