Toute l'actu en bref

Les organisateurs de Sion 2026 (ici sur la Place fédérale) sont soutenus par deux tiers des Romands et des francophones du canton de Berne, selon un sondage publié mercredi (archives).

KEYSTONE/PETER SCHNEIDER

(sda-ats)

Deux Romands sur trois sont favorables à l'organisation des Jeux olympiques en 2026 en Suisse romande. Les opposants sont 22%, tandis que 12% sont indécis. Vaud est le canton le plus enthousiaste avec 68% d'avis positifs.

Il est suivi par Berne - partie francophone - (64%) et Fribourg (61%). Le Valais, qui serait le centre névralgique avec Sion comme capitale de l'événement valdo-valaisan, n'arrive que 4e avec 60% de "oui", révèle un sondage publié mercredi par L'Illustré. L'Institut M.I.S. Trend a interrogé 824 personnes sur Internet entre le 9 et le 13 mars, avec une marge d'erreur de +/-3,4%.

Les hommes (72% pour, 20% contre et 8% d'indécis) sont plus positifs que les femmes (61% pour, 23% contre et 16% d'indécises). Le soutien est aussi plus fort parmi les 18-44 ans (72% pour, 17% contre et 11% d'indécis) que chez les plus de 45 ans (61% de "oui", 26% de "non" et 13% d'indécis).

Parmi les différents niveaux de formation, le soutien est le plus marqué auprès des personnes de niveau "tertiaire" (70%), devant celles de "formation secondaire" (65%) et la catégorie "école obligatoire" (52%).

Trop coûteux

L'argument des opposants le plus souvent invoqué (140 personnes) est que "Les JO sont trop coûteux". Suivent les arguments "Ne croient pas aux retombées économiques" (101 réponses), "Ce n'est pas écologique" (75) et "Déçues du monde du sport" (55). En sus, 32 personnes répondent que le sport ne les intéresse pas.

Le 7 mars, le Conseil exécutif de Swiss Olympic a apporté son soutien à la candidature du projet Sion 2026, qui, outre le Valais et Vaud, s'appuie également sur les cantons de Fribourg et de Berne. Il revient désormais au Parlement du sport de valider cette décision, le 11 avril lors d'une assemblée extraordinaire.

Le dossier valdo-valaisan reste le seul en lice pour une candidature helvétique depuis le 12 février, suite à l'échec devant le peuple du projet grison. Si Sion 2026 passe tous les obstacles, le dépôt officiel d'une candidature suisse auprès du Comité international olympique (CIO) aura lieu durant le deuxième trimestre 2018. L'élection de la ville hôte est, elle, programmée pour l'été 2019.

ATS

 Toute l'actu en bref