Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

En tournée en Asie, le conseiller fédéral Didier Burkhalter a inauguré samedi l'ambassade de Suisse de Rangoun, en présence du ministre birman des Finances. L'ouverture de cette représentation marque la volonté suisse d'intensifier les relations bilatérales, depuis que la Birmanie s'est engagé sur la voie de la démocratie.

"C'est un petit geste pour deux hommes, mais un grand pour deux pays", a déclaré Didier Burkhalter dans son discours, avant de couper le ruban avec le ministre birman des Finances Win Shein. La cérémonie s'est tenue dans le jardin luxuriant de l'ambassade, en présence d'une soixantaine de convives, aux sons de musique traditionnelle birmane, mais aussi de cor des Alpes et "Schwiizerörgeli".

La nouvelle représentation suisse s'installe dans une villa coloniale bâtie en 1937 par les Britanniques. Fonctionnant selon le principe de "l'ambassade intégrée", elle regroupera une trentaine de collaborateurs - dont une dizaine de Suisses - oeuvrant pour la diplomatie, pour la direction du développement et de la coopération (DDC) ou encore pour la division de la sécurité humaine (DSH).

Route vers la démocratie

Dans son allocution, le chef de la diplomatie helvétique a évoqué l'espoir que fait naître l'engagement de la Birmanie sur les voies de la "démocratisation", mais il a aussi répété les "sérieuses inquiétudes de la Suisse après les récents accès de violences inter-ethniques dans l'Etat d'Arakan", appelant à "un arrêt immédiat des violences".

Le conseiller fédéral a offert son soutien à la Birmanie dans la route qui doit le mener à la démocratie, "gage de stabilité et de prospérité, tout comme l'avait vécu la Suisse il y a 160 ans.

M. Burkhalter a ensuite visité le Centre for Vocational Training à Rangoun. Cette association privée, basée en Suisse, dispose en Birmanie d'une école professionnelle qui dispense depuis 2002 une formation à des centaines de jeunes Birmans. Le Neuchâtelois s'est dit séduit par le modèle, et a souligné que les autorités birmanes étaient très avides de l'expérience suisse dans le domaine de la formation.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS