Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

"Même s'ils l'ont fait pour eux, ils l'ont fait aussi pour moi. Je tiens à les remercier." Au soir de sa plus belle victoire, Didier Tholot a tenu à tirer un grand coup de chapeau à ses joueurs.

"J'avais écrit il y a bientôt vingt ans une belle histoire avec Bordeaux. Je leur ai dit qu'ils pouvaient en écrire une aussi belle avec le FC Sion", poursuit un entraîneur qui a écopé d'un carton rouge lors de la mêlée qui a suivi l'expulsion de Khazri. "J'ai entraîné Khazri la saison dernière à Bastia. Je lui ai simplement mis la main pour le retenir avant qu'il ne commette une folie, dit-il. J'espère que les images m'innocenteront". Si tel n'est pas le cas, Didier Tholot sera contraint de suivre le match retour du 5 novembre dans les tribunes.

"Avec ces sept points, nous pouvons désormais rêver d'une qualification. Mais elle n'est pas encore acquise, prévient le Français qui n'ignorait en rien des difficultés des Girondins. "C'est une équipe qui nage en plein doute. Si elle ne marque pas, elle peut oublier les bases du collectif pour s'en remettre à ses individualités, explique-t-il. L'idée était de bien fermer à l'intérieur dans la mesure où Bordeaux s'efforce le plus souvent de passer par le centre. Le plan a fonctionné. Je regrette toutefois un certain déchet de notre part dans l'utilisation du ballon".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS