Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le gouvernement indien a ouvert une enquête pour déterminer l'origine de l'incendie qui a coûté la vie à au moins dix-sept ouvriers samedi au nord de New Delhi.

KEYSTONE/EPA/RAJAT GUPTA

(sda-ats)

Au moins 17 ouvriers ont trouvé la mort samedi au nord de New Delhi, ont annoncé les services de secours de la capitale. Un incendie s'est déclaré dans le sous-sol d'une usine de plastique, un bâtiment de trois étages situé dans la zone industrielle de Bawan.

Les flammes ont rapidement gagné les étages supérieurs, prenant au piège une vingtaine d'ouvriers qui y travaillaient, a déclaré à l'AFP Praveen Kumar, un responsable des services d'urgence de New Delhi. Selon les autorités, le local aurait pu également servir à entreposer des feux d'artifice.

"Dix-sept corps ont été retirés" du bâtiment, a-t-il indiqué, précisant que deux personnes blessées avaient été transportées à l'hôpital. L'incertitude demeurait quant au sort d'autres ouvriers tandis que les opérations de secours se poursuivaient tard samedi soir.

La plupart des victimes sont mortes d'asphyxie, selon des responsables. Le gouvernement a ouvert une enquête pour déterminer l'origine de l'incendie.

Les accidents mortels au travail sont fréquents en Inde, en raison du non-respect des règles de sécurité et de normes peu exigeantes dans ce domaine. En novembre 2017, un incendie avait dévasté une usine de plastique à Ludhiana (nord), faisant 13 morts dont trois pompiers tués lorsque le bâtiment s'était effondré.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS