Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Vatican - Le Vatican a tourné la page dimanche en déclarant "close" l'affaire du mémo d'un employé du ministère britannique des Affaires étrangères. Le texte conseillait au pape de lancer sa propre marque de préservatifs, au cours de sa visite au Royaume-Uni en septembre.
"Pour nous l'affaire est close", a déclaré le porte-parole du Vatican Federico Lombardi après la publication par le journal dominical "Sunday Telegraph" de ce document interne écrit par un employé subalterne. Ce dernier recommandait également à Benoît XVI de bénir un mariage homosexuel et d'ouvrir une clinique pratiquant des avortements.
Le Foreign Office a aussitôt présenté samedi ses excuses au Vatican pour ce texte qu'il a qualifié de "stupide", et précisant que le fonctionnaire responsable de cette bévue, un jeune employé, avait été muté.
Cet incident n'aura "absolument" aucun impact sur la visite que le pape fera en septembre en Grande-Bretagne, a déclaré Federico Lombardi à l'agence italienne ANSA, soulignant que l'ambassadeur britannique au Vatican, Francis Campbell, avait personnellement présenté des excuses.
La visite de Benoît XVI au Royaume-Uni en septembre sera la première visite officielle d'un pape dans ce pays, Jean Paul II n'y ayant effectué qu'une visite pastorale en 1982.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS