Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Don d'argent suisse à l'AfD: Alice Weidel rejette les soupçons

Alice Weidel affirme que cette affaire vise à la "discréditer personnellement et politiquement" (archives).

KEYSTONE/EPA/FOCKE STRANGMANN

(sda-ats)

Alice Weidel, une des dirigeantes du parti d'extrême droite allemand AfD, a rejeté vendredi les soupçons pesant contre elle dans une affaire de dons litigieux. Elle est soupçonnée notamment d'avoir reçu 15'000 euros d'un entrepreneur suisse.

La coprésidente du groupe AfD au Bundestag a rejeté ces accusations "avec fermeté". Selon elle, les soupçons ne sont pas fondés et visent à la "discréditer personnellement et politiquement". Les faits rapportés dans les médias sont "faux sur des points précis, incomplets et tendancieux", ajoute Mme Weidel.

La section locale de l'Alternative pour l'Allemagne (AfD) du Lac de Constance, à laquelle appartient Alice Weidel, a reçu deux dons importants en provenance de Suisse et des Pays-Bas qui pourraient violer la loi sur le financement des partis politiques. Le parquet de Constance estime avoir assez d'éléments pour ouvrir une enquête formelle contre Mme Weidel et d'autres membres du parti.

La politicienne se dit prête à "collaborer avec tous les moyens à (sa) disposition à l'éclaircissement des faits - également dans l'intérêt du parti". Elle a chargé un avocat de rédiger une prise de position pour les autorités et ne s'exprimera pas sur les détails de l'affaire.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.