Navigation

Donald Sterling menace de poursuivre la NBA

Ce contenu a été publié le 16 mai 2014 - 09:03
(Keystone-ATS)

Genève - Le propriétaire des Los Angeles Clippers Donald Sterling menace d'attaquer en justice la NBA, rapporte le magazine Sports Illustrated (SI) sur son site internet jeudi.
Le milliardaire a été suspendu à vie par la NBA pour racisme. Selon SI, il a engagé Maxwell Bletcher, un avocat réputé et spécialisé dans le droit des entreprises qui a par le passé notamment fait plier la puissante NFL, la Ligue de football américain.
L'avocat a envoyé un courrier à la NBA dans lequel il affirme que son client n'a pas enfreint la réglementation de la NBA, qu'il n'est passible d'aucune sanction et qu'il ne paiera pas une amende de 2,5 millions de dollars. La source de SI, proche de l'affaire, a précisé au magazine que Me Bletchter accusait la NBA de ne pas avoir respecté la présomption d'innocence de son client dont les droits en tant que propriétaire n'auraient pas été respectés.
Le milliardaire de 80 ans a été suspendu à vie par la NBA pour avoir proféré des propos racistes lors d'une conversation privée avec son assistante à qui il reprochait de "s'afficher avec des noirs". La conversation enregistrée par la jeune femme avait été rendue public par le site internet TMZ, ce qui avait déclenché une vague d'indignation aux Etats-Unis.
La NBA avait réagi vite et sans hésitation en décidant la suspension à vie de Sterling, une amende de 2,5 millions de dollars et une recommandation d'un changement de propriétaire, mesure qu'elle peut obtenir avec l'accord des trois-quarts des autres propriétaires. Depuis, Sterling a présenté ses excuses dans un entretien à la chaîne de télévision CNN et a assuré qu'il n'était pas raciste.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.