Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le président américain Donald Trump a désigné Jerome Powell pour diriger la banque centrale américaine (Fed).

KEYSTONE/AP/ALEX BRANDON

(sda-ats)

Le président Donald Trump a annoncé jeudi qu'il désignait Jerome Powell pour diriger la banque centrale américaine (Fed) en remplacement de Janet Yellen dont le mandat s'achève en février. Sa nomination pour quatre ans doit encore être confirmée par le Sénat.

Powell, un républicain modéré qui siège au conseil ("Board") de la Fed depuis 2012, faisait figure de favori pour le poste. Sa nomination n'a pas fait réagir les marchés qui l'avaient largement anticipée.

Trump, en annonçant son choix devant la presse dans la roseraie de la Maison blanche, a dit respecter l'indépendance de la banque centrale et formé le voeu que le Sénat confirme rapidement la nomination de son protégé.

Prenant à son tour la parole aux côtés du président, Jerome Powell a dit qu'il oeuvrerait en faveur de la stabilité des prix et du plein emploi, qui constituent le double mandat de la banque centrale aux Etats-Unis.

Nommé par Obama

Déjà haut responsable à la Fed, Jerome Powell représente une certaine continuité dans la politique monétaire. A 64 ans, cet avocat et ancien banquier d'affaires qui fut aussi un haut responsable du Trésor sous la présidence de George Bush père, avait été nommé en 2012 gouverneur de la banque centrale par le président démocrate Barack Obama.

Ce républicain de l'establishment y avait été désigné en même temps qu'un autre gouverneur démocrate Jeremy Stein dans un geste de bonne volonté de l'administration Obama afin de s'assurer de leur confirmation au Congrès et de donner satisfaction aux démocrates comme aux républicains.

A ce poste, il a travaillé avec l'ancien président de la Fed Ben Bernanke lorsque, à partir de 2013, la Réserve fédérale a commencé à ralentir ses achats d'actifs et son massif soutien à l'économie. Il a ensuite cohabité pendant quatre ans avec la démocrate Janet Yellen, la première femme jamais nommée à la tête de la Fed dont il a toujours approuvé les décisions monétaires.

"Il ne devrait pas y avoir de changement significatif de politique monétaire avec M. Powell", a commenté Tim Duy, professeur d'économie, spécialiste de la Fed. "C'est un homme très capable de créer un consensus", assure pour sa part l'économiste de FTN Financial, Chris Low.

"Les marchés devraient être soulagés par cette nomination vu qu'il incarne la figure d'un responsable stable et expérimenté qui favorise le statu quo sur les taux et la normalisation du bilan de la Fed", a ajouté Terry Sheehan, économiste à Oxford Economics.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS