Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le gouverneur de Floride Rick Scott (debout de face) a suggéré vendredi de relever l'âge légal pour acheter des armes à feu, le faisant passer de 18 à 21 ans , une idée que Donald Trump n'a pas évoquée lundi.

KEYSTONE/AP/EVAN VUCCI

(sda-ats)

Donald Trump a conseillé aux gouverneurs d'une quarantaine d'Etats qu'il recevait lundi à la Maison blanche de ne pas craindre la National Rifle Association (NRA). Il a estimé que le puissant lobby des armes à feu était généralement "de leur côté".

La NRA "fait ce qu'elle croit être bien", mais "on peut aussi s'en prendre à eux de temps en temps, c'est OK", a déclaré le président américain face à ces gouverneurs, au nombre desquels figurait celui de Floride, Rick Scott.

Une fusillade a fait 17 morts le 14 février en Floride dans un lycée de Parkland, près de Miami. Elle a relancé le sempiternel débat sur le port d'armes aux Etats-Unis. Elle a aussi, fait nouveau, déclenché un mouvement de mobilisation des lycéens contre l'insécurité en milieu scolaire.

Face aux tueries qui endeuillent le système scolaire américain, Donald Trump a suggéré d'armer les enseignants. Lundi, il n'a pas évoqué l'idée de Rick Scott, qui a suggéré vendredi de relever l'âge légal pour acheter des armes à feu, le faisant passer de 18 à 21 ans.

Le gouverneur républicain de Floride a pour sa part annoncé lundi que son Etat allait consacrer 500 millions de dollars (468 millions de francs) au renforcement des mesures de sécurité, personnel inclus, aux abords des établissements scolaires. "Je n'attends pas le gouvernement fédéral", a-t-il dit.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS