Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Steve Bannon (d.) en janvier 2017, alors qu'il était encore conseiller de Donald Trump (archives).

KEYSTONE/AP/EVAN VUCCI

(sda-ats)

Donald Trump menace son ancien conseiller en stratégie Steve Bannon de poursuites judiciaires pour diffamation. Dans un livre à paraître, M. Bannon qualifie de trahison les entretiens entre le fils Trump et des interlocuteurs russes pendant la campagne de 2016.

Au coeur de l'enquête sur les soupçons de collusion entre l'équipe de Trump et le Kremlin, la réunion controversée entre Donald Trump Jr. et une avocate russe avait eu lieu dans la Trump Tower à New York. L'avocate aurait livré des informations compromettantes sur la candidate démocrate Hillary Clinton.

Cette rencontre a suscité la stupeur de M. Bannon, selon les extraits d'un livre à paraître mardi. Intitulé "Fire and Fury: Inside the Trump White House" (Le Feu et la fureur: A l'intérieur de la Maison blanche de Trump), l'ouvrage est signé Michael Wolff, journaliste au Hollywood Reporter.

Empêcher la sortie du livre

Les avocats du président américain ont envoyé mercredi à M. Bannon une lettre de mise en demeure que Reuters a pu consulter. Ils y affirment que l'ancien conseiller a trahi sa parole en s'entretenant avec Michael Wolff au sujet de M. Trump, de sa famille et de la campagne présidentielle de 2016.

Ils lui reprochent aussi des propos désobligeants sur le président et sa famille. "Une action judiciaire est imminente", a déclaré dans un communiqué l'avocat personnel de Donald Trump, Charles Harder.

Selon le Washington Post, Charles Harder veut également empêcher la sortie du livre. Dans une note envoyée à Michael Wolff et à son éditeur Henry Holt, les avocats de M. Trump évoquent de possibles poursuites, notamment pour diffamation, ajoute le Post.

Pas rancunier

Pas rancunier, Steve Bannon a réitéré son soutien au président américain en dépit de la virulente attaque de ce dernier à son encontre. "Le président des Etats-Unis est un grand homme", a affirmé M. Bannon mercredi soir.

Il s'exprimait quelques heures après un communiqué cinglant du locataire de la Maison Blanche l'accusant d'avoir "perdu la raison". "Je le soutiens sans relâche, que ce soit en sillonnant le pays (...) ou à la radio ou sur le web", a ajouté sur Sirius XM radio le patron du très droitier site d'informations Breitbart News.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS