Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

EFG International et BTG Pactual ont fixé le prix final de BSI à 971 millions de francs (archives).

KEYSTONE/TI-PRESS/PABLO GIANINAZZI

(sda-ats)

EFG International et la banque d'investissement brésilienne BTG Pactual ont trouvé une entente sur le prix final à payer par le gestionnaire de fortune zurichois pour le rachat de BSI. Le montant fixé atteint 971 millions de francs.

La somme divulguée lundi par EFG International est inférieure au 1,06 milliard de francs annoncé lors d'une estimation à fin octobre 2016 et au 1,33 milliard lors de la publication de la transaction en février 2016. L'opération a été marquée par l'implication de la banque tessinoise dans le scandale du fonds souverain malaisien 1MDB.

En avril dernier, EFG International avait indiqué avoir franchi une étape importante dans l'acquisition de BSI. Il s'agissait de l'intégration de quasiment toute l'activité suisse de BSI. Désormais, cette dernière constitue une filiale à 100% du groupe zurichois.

L'absorption de BSI ne restera cependant pas sans conséquence en matière d'emplois, EFG prévoyant d'en supprimer entre 300 et 450 d'ici à 2019. Alors qu'un plan social a été approuvé à fin mars par les salariés des deux établissements, les premiers licenciements devaient être prononcés à compter du mois de mai.

ATS