Navigation

En plein essor économique, le Haut-Valais recrute

Les entreprises implantées dans le Haut-Valais pourraient recruter jusqu'à 4000 personnes ces prochaines années (archives). KEYSTONE/DOMINIC STEINMANN sda-ats
Ce contenu a été publié le 23 août 2019 - 17:07
(Keystone-ATS)

En plein boom économique, le Haut-Valais cherche à recruter des professionnels qualifiés. Désormais disponible en français, le site internet valais4you doit favoriser le recrutement en Suisse romande et en France.

"Le Haut-Valais connaît un essor économique considérable pour une région de cette taille, ce qui engendre un manque important de spécialistes qualifiés", a indiqué vendredi à Keystone-ATS Andrea Bärwalde, responsable de la communication pour WIWA, un programme de développement régional créé notamment par des entreprises et des communes haut-valaisannes. Les besoins se font particulièrement sentir dans l'industrie, le commerce et les transports, le sanitaire et le social.

"Selon une estimation, les entreprises engageront jusqu'à 4000 personnes au maximum dans les années à venir", précise Andrea Bärwalde. Il faut dire que Lonza investit plusieurs centaines de millions de francs sur son site de Viège, Scintilla SA du groupe Bosch agrandit son usine à St-Niklaus, le Matterhorn Gotthard Bahn mène des projets d'infrastructures pour des millions de francs et un nouveau centre hospitalier est en construction à Brigue.

Le site internet valais4you en français, allemand et anglais doit faciliter l'installation des nouveaux arrivants. Grâce à la version française et au portail intégré de l'emploi, en collaboration avec le service valaisan de l'industrie, du commerce et de l'emploi, le site permet aux entreprises de rechercher des spécialistes établis dans le Bas-Valais, la Suisse romande ou la France.

Des centaines de places de crèche

Un portail immobilier complétera prochainement le site internet. Il facilitera la recherche de biens immobiliers pour ceux qui souhaitent s'implanter dans le Haut-Valais.

L'arrivée espérée de nouveaux travailleurs exigera une adaptation de diverses infrastructures. "Une analyse montre qu'il faudra créer entre 360 et 1000 places de crèches supplémentaires", note Andrea Bärwalde.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article