Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La candidature de Calgary aux Jeux d'hiver 2026 reste soumise à beaucoup d'incertitudes financières. On rappellera que Sion est dans la course à cette organisation des Jeux 2026.

Si l'organisation des Jeux est "réalisable", le Comité d'évaluation de la candidature de la ville canadienne (CBEC) a passé en revue toute une série de conditions préalables pour déterminer si "cette candidature est prudente". Le CBEC avait estimé il y a une semaine qu'il manquait environ 1,2 milliard de dollars pour équilibrer le budget prévisionnel d'une organisation des Jeux, et se reposait sur une aide des pouvoirs publics.

Lors d'un débat public, les conseillers municipaux de Calgary ont, ainsi, manifesté leur réticence à s'engager sur une candidature sans avoir toutes les clés nécessaires. "Il n'est absolument pas question de dire oui, il y a bien trop d'incertitudes et nous avons besoin d'avoir un meilleur aperçu" du dossier, résume ainsi le conseiller André Chabot.

Outre Calgary, qui a déjà organisé les Jeux d'hiver en 1988, et Sion, Innsbruck et Stockholm ont manifesté leur intérêt pour le rendez-vous olympique de 2026.

ATS