Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Encore une 8e place pour la Suisse, avec Elisa Gasparin

Selina Gasparin, vice-championne olympique de la spécialité, a sombré sur le 15 km individuel de Pyeongchang (65e), mais sa soeur Elisa a sauvé l'honneur de la famille.

La deuxième des trois soeurs grisonnes est arrivée 8e, obtenant le troisième classement dans les huit premières des Suissesses en biathlon depuis le début de ces JO.

"Je ne sais pas ce qu'il s'est passé. La veille à l'entraînement, je n'ai manqué qu'une cartouche sur 60, et là, je commets cinq fautes au tir", a déploré Selina Gasparin. "Je suis maudite. Et c'est vraiment dur de finir comme ça, pour ma dernière course individuelle aux Jeux. Il reste le relais. Au moins là, je suis contente de voir que nous avons une équipe forte."

Selina pensait évidemment à sa soeur, Elisa, mais aussi à Irene Cadurisch et Lena Häcki, chacune déjà 8e les jours précédents, respectivement en sprint et en poursuite. Selina Gasparin, héroïne des JO de Sotchi où elle avait apporté la première médaille olympique de l'histoire du biathlon suisse, aura une dernière occasion de se réhabiliter lors du relais, elle qui avait déjà complètement manqué ses deux premières courses en Corée du Sud (sprint et poursuite). Et sa 65e place de jeudi - juste trois rangs devant sa troisième soeur, Aita - l'exclut pour la mass start de samedi.

Elisa Gasparin en revanche a réussi la meilleure performance de sa carrière, de loin, sur un 15 km. Elle a évolué au niveau des JO de Sotchi, où elle s'était classée 7e du sprint. Mais après la Russie, la Grisonne, en surentraînement, a connu deux saisons blanches. Elle ne pointe à nouveau le bout de sa carabine que depuis le mois dernier. Dans ces circonstances, on l'aurait imaginé heureuse de sa 8e place, mais elle se montrait simplement satisfaite, sans plus: "Dans l'ensemble, je suis contente. Mais avoir commis une faute au tir (1' de pénalité), c'est énervant. Maintenant, tout repart de zéro pour le relais."

La Suède, déjà étonnante en ski de fond, se retrouve encore à l'honneur avec la victoire de Hanna Oeberg. Avec zéro faute sur ses 20 tirs, elle a créé la surprise en devançant la Slovaque Anastasiya Kuzmina, 2e à 24'', et Laura Dahlmeier, 3e à 41''. Médaillée d'or des deux premières épreuves, l'Allemande ne réalisera donc pas le Grand Chelem. La plus forte sur les skis a été Kuzmina, qui a repris plus d'une minute et demie en fond à Oeberg, Mais vu deux fautes au tir, la Slovaque n'a pas pu empêcher Oeberg de fêter le premier succès de sa carrière en élite. Elle avait cependant été championne du monde juniors il y a deux ans.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.