Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le groupe électrique zurichois Axpo, en phase de restructuration, a pu améliorer ses résultats en 2011/12, clos fin septembre, grâce aux éléments exceptionnels. Le fournisseur a généré un bénéfice net de 282 millions de francs, après 45 millions affichés en 2010/11.

L'année écoulée a été difficile pour l'ensemble du secteur énergétique, a relevé jeudi à Zurich Heinz Karrer, patron d'Axpo. Hors éléments exceptionnels, tant l'EBIT que le bénéfice net restent en effet en-deçà de l'exercice précédent.

Le producteur et fournisseur a pâti de la crise de la dette européenne et de la pression sur les prix. Au plan domestique, le franc fort, les changements réglementaires et stratégiques ont conduit le groupe, contrôlé par les cantons de la Suisse du Nord Ouest, à entamer une restructuration au début de l'année.

Toutefois, grâce aux dépréciations moins importantes cette année et à la bonne performance du fonds fédéral de désaffectation et gestion pour les installations nucléaires, le groupe a accru son résultat consolidé. Le bénéfice d'exploitation (EBIT) ressort à 329 millions de francs, contre 139 un an auparavant.

Le chiffre d'affaires annuel s'est étoffé quant à lui de près de 16% à 7,35 milliards. Une évolution qui s'explique par l'augmentation des livraisons en Europe et des prix relevés en Italie.

Investissements freinés

En cours d'exercice, l'entreprise a simplifié sa structure et sa direction, avec à la clé 110 emplois supprimés. Un plan social a été mis sur pied et soixante licenciements ont été prononcés. Sur un an, l'effectif a ainsi reculé de 1,1% à 4368 collaborateurs.

Axpo a en outre considérablement réduit ses investissements, qui ont totalisé 465 millions de francs, contre 770 millions douze mois plus tôt. Il invoque notamment le report d'importants projets et les laborieuses procédures d'approbation portant sur les énergies nouvelles.

Le ralentissement économique en Suisse, combiné aux conditions climatiques médiocres, ont fait stagner la demande dans son marché traditionnel à 21 milliards de kilowattheures (kWh). En revanche, les ventes à des tiers et le négoce ont crû de 6%.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS