Navigation

Energies renouvelables: la Suisse mauvais élève en Europe

Ce contenu a été publié le 07 mai 2014 - 13:01
(Keystone-ATS)

La Suisse est un des pays européens qui produit le moins d'énergie solaire et éolienne. Seule la Hongrie fait moins bien, selon un calcul de la Fondation suisse de l'énergie (SES). Et de réclamer la suppression du plafond limitant l'attribution de la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC).

Ces quatre dernières années, la Suisse a certes quintuplé sa production d'énergie photovoltaïque et éolienne, passant de 15 à 83 kWh par habitant. Mais elle reste loin dernière les 2070 kWh par habitant produits au Danemark, le champion européen, selon la SES.

Afin de réaliser cette comparaison, la fondation a repris les données du projet européen "EurOberv'ER" sur l'énergie produite grâce au soleil et au vent et y a intégré les chiffres de la production suisse divisée par le nombre d'habitants.

Pour la SES, la limitation de l'attribution de la RPC empêche un développement efficace des énergies renouvelables. "Pour nous, il est temps de lever le frein", notamment dans l'optique de la Stratégie énergétique 2050 dont le traitement a commencé au Parlement, réclame Tina Berg, collaboratrice du projet.

30'000 projets en attente

La liste des projets en attente d'un soutien via la RPC dépasse actuellement les 30'000 dossiers. Le Contrôle des finances a critiqué la mise en oeuvre de la RPC, qui présente de graves lacunes. Ainsi, des projets peu sérieux prétériteraient d'autres plus avancés et conformes.

La RPC sert à encourager les projets d'énergie renouvelable. Elle vise à compenser la différence entre les coûts de production et le prix du marché pour le producteur. L'argent provient des consommateurs d'électricité, qui paient depuis 2009 un supplément RPC.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.