Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pour de nombreux écoliers schaffhousois, les cours n'ont commencé qu'à 10h00 lundi matin en raison d'une grève des enseignants. Environ 300 maîtres et maîtresses ont manifesté lundi à Schaffhouse par un froid glacial pour exiger de meilleures conditions de travail.

Les grévistes exigent notamment une heure d'enseignement en moins pour les maîtres de classe. Ils demandent aussi une hausse des salaires afin de rendre la profession plus attractive.

Le directeur de l'instruction publique Christian Amsler a déclaré faire preuve de compréhension pour les revendications des enseignants. Toutefois, le ministre estime que la grève n'est pas la bonne voie.

Le gouvernement a examiné les revendications et ne les approuve pas. Il a toutefois promis d'étudier la possibilité de réduire d'une heure le pensum des maîtres de classe.

Les enseignants ne sont pas satisfaits. La grève de lundi matin ne marque que le début du mouvement. Ils ont l'intention de manifester régulièrement le lundi matin à Schaffhouse.

ATS