Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Environ 60'000 personnes ont signé une pétition contre la fermeture du Haras d'Avenches, dans le canton de Vaud, proposée par le Conseil fédéral dans son plan d'économies. Plusieurs organisations d'amoureux des chevaux étaient présentes jeudi à Berne pour remettre ces paraphes.
Avant de déposer la pétition, les protestataires ont sillonné la vieille ville dans une quinzaine de coches et sur quelque 80 chevaux. Alors que les cavaliers se rendaient sur la place de la cathédrale, une douzaine de voitures ont fait un petit détour par la Place fédérale.
La suppression de la subvention au Haras national fait partie des 80 mesures d'économie mises en consultation à la mi-avril par le Conseil fédéral. Dans sa réponse à une interpellation de la conseillère aux Etats Anne Seydoux-Christe (PDC/JU), publiée mercredi, le gouvernement justifie sa décision "par le fait que l'exploitation du Haras national n'est pas une tâche clé de la Confédération".
Il indique encore qu'il serait pour la reprise du haras par un promoteur privé et "a chargé l'Office fédéral de l'agriculture d'examiner cette possibilité".
Une privatisation n'est pas la solution, ont rétorqué les représentants du comité en faveur du maintien du haras. Et de souligner l'importance de cette institution, et pas en dernier lieu pour l'élevage de chevaux des Franches-Montagnes, seule race indigène.
Le Haras national offre en outre des prestations à plus de 200'000 amoureux des chevaux. Il forme et conseille des propriétaires d'équidés et soutient les éleveurs.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS