Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'environnement des taux bas a continué de peser davantage sur l'assurance-vie que sur les autres segments de la branche l'an dernier, selon l'Association Suisse d'Assurances (ASA) que préside Rolf Dörig, ici à l'image (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

Evoluant dans un environnement de marché exigeant, les assureurs actifs en Suisse ont une nouvelle fois vu les primes encaissées dans les affaires vie diminuer l'an passé. Un repli que la croissance des assurances-dommages n'a pas pu compenser.

Selon les estimations de l'Association Suisse d'Assurances (ASA), présentées jeudi à Zurich, les primes encaissées dans les affaires dommages ont augmenté de 1,7% au regard de 2016 à 27,5 milliards de francs. La hausse reflète la croissance des assurances-maladie complémentaires.

L'environnement des taux bas a pour sa part continué de peser davantage sur l'assurance-vie que sur les autres segments de la branche. Après une chute de 6% en 2016, les primes ont fléchi de 3,8% à 29,5 milliards de francs l'an dernier.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS