Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - Laurent Blanc et la Fédération française ont annoncé samedi la décision du sélectionneur national de ne pas demander le renouvellement de son contrat, dans deux communiqués séparés.
"Au terme du délai de réflexion supplémentaire prévu, Laurent Blanc a contacté samedi le président de la FFF, Noël Le Graët, pour lui indiquer sa décision de ne pas solliciter la reconduction de son contrat de sélectionneur national", indique la Fédération dans son texte. "Le Comité Exécutif de la Fédération se réunissant mardi, aucun commentaire ne sera fait par la FFF et son Président avant la conférence de presse programmée à l'issue de cette séance de travail."
"Lors de nos entretiens du 28 juin, nous (avec M. le Graët) ne sommes pas parvenus à trouver un terrain d'entente autour du management de l'équipe de France pour les 2 saisons à venir", expose pour sa part Laurent Blanc. "Dans ces conditions, et au terme du délai de réflexion supplémentaire convenu, je n'ai pu que lui (M. Le Graët) confirmer, ce samedi 30 juin, ma décision de ne pas demander le renouvellement du contrat qui me liait à la FFF", poursuit le technicien.
Laurent Blanc avait souhaitait que la prolongation de son contrat de deux ans - qui arrivait à échéance ce samedi soir - soit examinée avant l'Euro 2012. Le président de la FFF avait cependant refusé, liant l'engagement du champion du monde 1998 à la compétition en Ukraine et Pologne.
L'objectif fixé aux Bleus pour cet Euro par le président de la "FFF" était d'atteindre les quarts de finale et de bien se comporter sur et en dehors du terrain. La France a bien atteint les quarts de finale, battue par l'Espagne (2-0), ce qu'elle n'avait pas fait lors des deux derniers tournois majeurs. Mais au niveau de l'attitude, des coups de canif ont été portés au contrat moral par les joueurs, Samir Nasri insultant la presse notamment.
Laurent Blanc était arrivé à la tête de l'équipe de France après la calamiteuse Coupe du monde 2010, à la place de Raymond Domenech. Il pourrait prendre la direction de Marseille alors que l'actuel entraîneur de l'OM Didier Deschamps pourrait bien lui succéder en équipe de France.

ATS