Navigation

Equipe de Suisse: Mehmedi et ses coéquipiers au pied du mur

Ce contenu a été publié le 12 octobre 2014 - 19:01
(Keystone-ATS)

Admir Mehmedi et l'ensemble de l'équipe de Suisse savent que leur situation dans les éliminatoires de l'Euro 2016 est compliquée. Il leur faut maintenant des points.

Admir Mehmedi, que ressentez-vous en regardant le classement du groupe E et en y voyant la Suisse avec deux matches, zéro point et aucun but marqué?

"Pfff, c'est dur... Nous savons ce qu'il nous reste à faire. Désormais, nous avons huit matches de Coupe à disputer et il nous faut des points."

Vous étiez blessé et n'êtes revenu au jeu que le week-end précédant le rassemblement de l'équipe de Suisse. Comment vous sentez-vous?

"Les deux premiers mois de la saison ont été difficiles, parce que j'étais toujours un peu blessé et que je ne me suis jamais senti à 100%. J'ai même été véritablement blessé pendant les trois dernières semaines de septembre et je dois donc retrouver le rythme. Que je n'ai pas encore. Je dois travailler très dur pour revenir au niveau qui était le mien la saison passée."

Et cette Suisse qui ne marque pas? Manquerait-il à l'équipe l'envie de se faire mal dans les derniers mètres?

"Non, je ne pense pas qu'il s'agisse d'un problème de volonté, mais plutôt d'efficacité. En Slovénie, si nous marquons le 1-0 en première mi-temps, le match est très très différent... En revoyant cette rencontre, on n'a pas la droit de dire que rien ne va, que rien n'a été bon."

Mais comment travaille-t-on pour redevenir efficace? Ce n'est pas en deux jours que vous allez réapprendre à cadrer une frappe...

"Non, c'est clair, nous ne partons pas de zéro. Nous avons une base. C'est surtout une question de concentration et de détermination."

Une bonne nouvelle d'affronter Saint-Marin, une équipe extrêmement faible?

"On doit gagner, c'est clair. Mais je l'ai vu cet été en Coupe d'Allemagne, il n'est pas si facile que cela d'affronter une équipe de 4e division (ndlr: son Fribourg avait dû attendre un penalty à la 51e pour ouvrir le score contre l'Eintracht Trêves et finalement s'imposer 2-0)."

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.