Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Roland-Garros reste une forteresse imprenable. Maître des lieux, Rafael Nadal s'est adjugé son 11e titre sur la terre battue parisienne en dominant Dominic Thiem en finale, 6-4 6-3 6-2.

Il faudra donc attendre avant d'assister à un putsch à la Porte d'Auteuil. Car pour ce qui était de l'édition 2018, Nadal était trop fort, encore une fois beaucoup trop fort. C'était attendu, et cela s'est confirmé tout au long de la quinzaine parisienne, durant laquelle le no 1 mondial n'a égaré qu'un seul set, en quart de finale contre Diego Schwartzman.

Dominic Thiem n'est, lui, pas parvenu à commettre ce crime de lèse-majesté en finale. L'Autrichien avait pourtant quelques arguments à faire valoir: n'est-il pas le seul à avoir battu Nadal sur terre battue ces deux dernières saisons ? Reste que ce n'est pas la même chose de dominer le Roi de la terre à Madrid ou Rome qu'en finale à Roland-Garros.

Et d'autant plus que Dominic Thiem disputait dimanche la première finale en Grand Chelem de sa carrière, avec toute la nervosité que cela engendre. Le no 8 mondial n'a certes pas démérité pour cette grande "première", mais sans jamais inquiéter son illustre adversaire.

Tapant tant et plus, condamné à "forcer" son jeu, l'Autrichien s'est heurté à un mur. Dans une configuration de jeu qu'il affectionne, Rafael Nadal s'est, lui, régalé. Il a couru sur toutes les balles, contré à la moindre occasion, frappé encore plus fort et, surtout, fait parler un sens tactique autrement plus développé. Au final, le Majorquin a asphyxié l'Autrichien qui, au bout du rouleau, a rendu les armes après 2h42 de jeu.

A trois unités de Federer

Depuis sa prise de pouvoir à Roland-Garros, dès sa première participation en 2005, Rafael Nadal a donc remporté le trophée à onze reprises. Il y a gagné 85 matches, ne connaissant la défaite qu'à deux reprises, contre Robin Söderling en 2009 et Novak Djokovic en 2015, à quoi s'ajoute un forfait sur blessure en 2016.

Plus grand joueur de l'histoire de Roland-Garros, Rafael Nadal s'est aussi approché dimanche du meilleur joueur de tous les temps, Roger Federer. Car avec désormais 17 titres en Grand Chelem, le Majorquin est revenu à trois trophées de son rival historique. Au Bâlois désormais de reprendre la main à Wimbledon, où il visera son 9e sacre.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS