Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Washington - L'édition américaine de Playboy publie dans son édition de septembre un extrait d'une nouvelle traduction anglaise de "Madame Bovary". En "Une", le magazine qualifie le chef-d'oeuvre de Gustave Flaubert de "roman le plus scandaleux de tous les temps".
Playboy Magazine, d'ordinaire peu connu pour ses articles littéraires, publie un chapitre de la nouvelle traduction signée Lydia Davis, auteur américain de nouvelles et spécialiste de la littérature française qui a déjà à son actif des traductions de Proust, Foucault ou Leiris.
Entre deux photographies de jeunes femmes peu vêtues, les lecteurs du magazine apprendront donc que l'héroïne de Gustave Flaubert (1821-1880) "est l'une des pécheresses les plus célèbres de la littérature".
"Mais elle a d'abord été tentée", ajoute Playboy, qui voit dans la métamorphose de la petite bourgeoise normande en enthousiaste femme adultère "le scandale que peut être le simple fait d'être humain".
Le chapitre choisi par Playboy est celui où Emma Bovary se donne à son amant, Rodolphe, à la faveur d'une promenade à cheval.
Lors de la publication du roman en 1857, Gustave Flaubert avait été poursuivi pour "outrage à la morale publique et religieuse et aux bonnes moeurs", avant d'être acquitté.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS