Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'administration américaine a choisi de conserver un Boeing pour la prochaine génération d'avions présidentiels Air Force One, écartant sans surprise l'Airbus A380. Le Boeing 747-8, la version la plus récente du gros porteur américain, a été retenu pour remplacer les deux Boeing 747-200.

Les nouveaux appareils n'entreront pas en service avant 2018, a annoncé mercredi le Pentagone. L'administration américaine cherchait un gros porteur à 4 réacteurs, ce qui limitait le choix au 747 ou à l'Airbus A380.

Mais le Boeing 747-8 "est le seul avion fabriqué aux Etats-Unis, qui, quand il sera complètement équipé", pourra remplir la mission présidentielle et symboliser "l'intérêt public national", a souligné la secrétaire à l'Air Force. Il n'y a pas de "mise au concours complète et ouverte" pour ce contrat, selon le Pentagone.

Un véritable QG mobile

L'administration américaine va maintenant entamer les négociations du contrat d'achat avec Boeing. Le constructeur américain sera chargé de fournir les appareils, et la conduite des travaux d'adaptation à la mission présidentielle, précise le communiqué.

Equipé de moyens de communication sécurisés, Air Force One est un véritable quartier général mobile pour le président. Il comprend notamment un bureau présidentiel, une salle de conférences, une zone médicale qui peut servir de salle d'opération, et une cuisine qui peut nourrir jusqu'à une centaine de personnes.

Les deux avions présidentiels actuels sont en service depuis 1991.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS