Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Après sa victoire sans appel mardi dans le New Hampshire, le républicain Mitt Romney espère désormais remporter la primaire de Caroline du Sud. Dans ses déclarations, il se place déjà comme celui qui sera opposé à Barack Obama lors de l'élection présidentielle de novembre.

M. Romney a obtenu 39% des voix dans le New Hampshire, loin devant Ron Paul, un républicain atypique de 76 ans (23%) et le très modéré Jon Huntsman, ancien gouverneur de l'Utah (17%), qui a décidé de poursuivre en Caroline du Sud mais n'y est pour l'instant crédité que d'intentions de vote confidentielles.

L'équipe de M. Romney a immédiatement commencé à faire campagne mercredi dans cet Etat conservateur du sud-est des Etats-Unis, qui sera le troisième à désigner son candidat républicain, le 21 janvier.

Le vote religieux y pèse lourd, tout comme le "tea party", mouvance ultra-conservatrice du parti républicain, ce qui n'empêche pas pour l'instant cet ancien gouverneur du Massachusetts de confession mormone d'être en tête dans les sondages, avec une marge cependant limitée.

Etapes décisives

S'il réussit, après l'Iowa et le New Hampshire, à décrocher la Caroline du Sud, il serait assuré, selon la plupart des experts, de devenir l'adversaire de Barack Obama le 6 novembre.

Pour ses adversaires républicains, affaiblis et divisés, M. Romney est désormais l'homme à abattre. Mais aucun ne semble plus en mesure de freiner la machine Romney.

Les concurrents contre-attaquent

M. Romney, déjà attaqué ces derniers jours par certains de ses adversaires sur son passé de repreneur d'entreprises, est désormais en Caroline du Sud la cible de spots télévisés particulièrement négatifs, sur son bilan à la tête du fonds d'investissement Bain Capital dans les années 1980 et 1990.

Ces spots télévisés sont financés par un groupe favorable à l'ancien président de la Chambre des représentants Newt Gingrich, qui n'a fait que 9% dans le New Hampshire, à égalité avec Rick Santorum.

Le président démocrate Barack Obama est actuellement à quasi-égalité (46,7%) avec M. Romney (45,2%).

ATS