Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

UBS porte plainte aux Etats-Unis contre l'agent immobilier Igor Olenicoff pour dénonciation calomnieuse. Le numéro un bancaire suisse demande quelque 3 millions de dollars (2,92 millions de francs) de dédommagements au milliardaire américano-russe.

La plainte a été déposée il y a une semaine tout juste devant la Cour supérieur de l'Etat de Californie contre Igor Olenicoff, son entreprise Olen Properties et les juristes qui les conseillent. L'information révélée par "Le Temps" dans son édition de mardi a été confirmée à l'ats par UBS.

La démarche fait suite à une précédente plainte, déposée par Igor Olenicoff cette fois, tranchée par la justice américaine en date du 10 avril dernier en faveur d'UBS. L'homme d'affaires, ancien client de la banque entre 2001 et 2005, avait attaqué celle-ci en l'accusant de conseils frauduleux en matière fiscale.

Premier nabab épinglé

UBS entend par sa plainte démontrer que l'homme d'affaires a agi sans fondement et avec malveillance. Pour mémoire, Igor Olenicoff avait été la première grosse fortune à se faire attraper par le fisc américain pour évasion fiscale, épisode à l'origine du conflit entre la Suisse et les Etats-Unis entre 2008 et 2009.

Client d'UBS à l'époque, Igor Olenicoff avait été conseillé par un certain Bradley Birkenfeld, alors gérant de fortune de l'établissement. Ce dernier a été condamné en janvier 2010 à 40 mois de prison pour conspiration. Il vient d'être libéré, le 1er août, pour bonne conduite après avoir purgé deux ans et demi.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS