Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La crise de la dette couplée au franc fort engendrera une stagnation des embauches au 1er trimestre 2012, prédit Manpower. Les employeurs suisses se montreront attentistes, préférant évaluer les développements économiques avant d'engager de nouveaux collaborateurs.

Sur les 754 entreprises interrogées par la société d'intérim dans son étude sur l'emploi publiée mardi, 5% prévoient d'augmenter leurs effectifs, 5% de les diminuer, tandis que 89% n'envisagent aucun changement.

Corrigée des variations saisonnières, la prévision nette d'emploi (soit la différence entre le pourcentage d'employeurs anticipant une hausse et ceux qui tablent sur une baisse) s'établit à 0%. Ce chiffre s'inscrit en baisse de 2 points par rapport au trimestre précédent et de 4 points par rapport au 1er trimestre 2011.

Il s'agit du résultat le plus mitigé depuis le 3ème trimestre 2010, relève Manpower. Cela "semble montrer que les employeurs suisses ressentent le ralentissement de la dynamique de croissance", a commenté le directeur général de Manpower suisse, Urs Schüpbach.

Financiers et assureurs sereins

Sur 7 régions sondées, 3 prévoient une hausse du nombre d'embauches au 1er trimestre 2012. La Suisse orientale fait office de gagnante avec une prévision nette d'emploi progressant de 11%, soit la plus forte hausse en comparaison annuelle (8 points).

La Suisse centrale ferme la marche avec une perspective en baisse de 12%, une diminution de 19 points par rapport au 1er trimestre 2011. La région lémanique traîne elle aussi la jambe avec une évolution des engagements en baisse de 6%.

Les secteurs activités financières, assurance, immobilier et service aux entreprises voient venir le prochain trimestre avec le plus de sérénité, escomptant un accroissement des engagements de 8%. Le secteur commerce fait de son côté preuve du plus grand pessimisme avec une prévision en baisse de 15%.

ATS