Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - Mal classé en Liga (11e), l'Athletic Bilbao continue de miser sur sa grinta en Europa League.
Tombeurs de Manchester United au tour précédent, les Basques sont allés battre 4-2 Schalke en Allemagne lors des quarts de finale aller.
La décision a été forcée par De Marcos à la 82e et Munian (le "Messi basque") à la 93e. Auparavant, deux hommes s'étaient livré un duel à distance: Raul d'un côté et Fernando Llorente de l'autre, auteurs d'un doublé chacun. L'ancien joueur emblématique du Real Madrid a répondu à l'ouverture du score du champion du monde et a inscrit le 2-1 avant que le Basque ne lui réponde à son tour.
Attendu par tous, Klaas-Jan Huntelaar est resté muet. En tête du classement des buteurs de la compétition (9), le Néerlandais affichait d'autres habitudes cette saison, avec 41 réalisations en 45 matches toutes compétitions confondues et équipe nationale incluse. Schalke a quitté son public en étant bien mal payé.
Un maître-tir de Salvio à la 89e a rendu justice à l'Atletico Madrid, difficile vainqueur 2-1 d'un Hanovre totalement dépassé mais qui s'est accroché jusqu'au bout. Les joueurs de Basse-Saxe, totalement dominés, ont plié une première fois devant le Colombien Falcao. Le buteur décisif en finale l'an dernier lors du sacre de Porto a pris le meilleur, de la tête, sur l'Argovien Mario Eggimann, dernier Suisse encore engagé sur la scène européenne.
L'ascendant certain exercé par Valence sur la rencontre l'opposant à Alkmaar ne s'est pas traduit dans le résultat: le leader du championnat des Pays-Bas l'a emporté 2-1, contre le cours du jeu. Holman a amorcé le début du hold-up peu avant la mi-temps. D'une tête surpuissante, Mehmet Topal a pensé, au moins, permettre aux siens de ne pas revenir les mains vides. Les chauves-sours d'Unai Emery ont cependant déchanté sur une frappe de Mertens à la 79e.
Le Sporting du Portugal, après un départ prudent, a finalement passé l'épaule 2-1 contre le Metalist Kharkiv. Les buts lisboètes ont été marqués par Izmailov et Insua. Mais la faute du gardien Rui Patricio provoquant un penalty (transformé par Cleiton Xavier à la 91e) pèsera peut-être lourd dans la balance lors du retour en Ukraine.

ATS