Toute l'actu en bref

Ioulia Samoïlova s'est fait connaître en chantant lors de la cérémonie d'ouverture des jeux paralympiques de Sotchi, en 2014 (archives).

KEYSTONE/AP/EKATERINA LYZLOVA

(sda-ats)

La chaîne de télévision russe Pervyi Kanal a refusé jeudi l'offre de l'Eurovision de faire participer sa candidate via satellite au concours de la chanson 2017. Le pays organisateur de l'épreuve, l'Ukraine, lui a interdit l'entrée sur son territoire.

"Nous trouvons étrange l'offre d'une participation à distance et nous la refusons, car cela va à l'encontre de l'essence même de l'événement", a déclaré Pervyi Kanal dans un communiqué en réponse à l'offre de l'organisme européen de coopération télévisuelle.

Les services spéciaux ukrainiens (SBU) ont interdit pour trois ans l'entrée sur le territoire ukrainien à la candidate russe à l'Eurovision, car ils lui reprochent d'avoir donné un concert en Crimée, territoire ukrainien annexé par la Russie. La prochaine édition de l'Eurovision se tiendra le 13 mai à Kiev.

Ioulia Samoïlova, une jeune femme handicapée en fauteuil roulant, avait été sélectionnée le 12 mars par la Russie pour interpréter à l'Eurovision une ballade romantique intitulée "Une flamme brûle". Sa sélection avait été immédiatement dénoncée par certains Ukrainiens, la chanteuse ayant participé en 2015 à un concert en Crimée.

ATS

 Toute l'actu en bref