Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le nouveau directeur général d'Evolva, Simon Waddington, se réjouit de la transition en cours de l'entreprise (archives).

KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS

(sda-ats)

Evolva a aggravé sa perte au premier semestre. La société biotechnologique bâloise a essuyé une perte nette de 20,3 millions de francs, contre 18,8 millions lors de la même période de l'année précédente.

Le chiffre d'affaires global s'est quant à lui replié de 3%, à 3,6 millions de francs, indique lundi le laboratoire de Reinach (BL) dans un communiqué. La multiplication par plus de deux des ventes de produits, qui sont passées de 0,4 à 0,9 million sur un an, n'a pas permis de compenser le recul de 18% des recettes dans la recherche et développement, à 2,7 millions.

L'augmentation des ventes de produits est principalement due à un bond des ventes du Resveratrol (un antioxydant). Les débouchés commerciaux se développent et le réseau de distribution est consolidé. Le nombre de pays dans lesquels les médicaments de la firme rhénane sont autorisés augmente également, se félicite cette dernière.

Le directeur général Simon Waddington, qui a succédé en juillet au cofondateur du groupe Neil Goldsmith, se réjouit de la transition en cours de l'entreprise, d'une société de recherche et développement en une entreprise ayant ses propres produits commerciaux. Il promet davantage de détails sur le processus au troisième trimestre.

Moins bien qu'attendu

Les coûts de production ont plus que doublé, passant de 0,9 à 2 millions de francs. Les charges administratives ont pour leur part augmenté de près d'un quart, à 8,9 millions.

En revanche, les dépenses dans la recherche et le développement ont diminué de 17%, à 13,4 millions de francs. Un recours moindre à des organismes de recherche contractuels externes explique notamment cette évolution.

L'état des liquidités a encore reculé, passant de 47,5 millions de francs au premier semestre 2016 à 33,8 millions lors de la même période de cette année. Quant aux fonds propres, ils s'élèvent à 151,9 millions, contre 173,1 millions il y a un an.

Les analystes consultés par l'agence financière awp anticipaient une performance nettement supérieure en termes de chiffre d'affaires cumulé, à 5,1 millions de francs en moyenne. La perte nette était attendue à 19,3 millions.

Extension du réseau visée

"La demande d'ingrédients naturels et leur introduction sur le marché pour la santé, le bien-être et l'alimentation ainsi que des domaines voisins est considérable", assure Simon Waddington. Mettant en avant des problèmes dans la chaîne de livraison, il précise chercher à résoudre ces freins pour proposer des produits à un prix avantageux.

Pour la suite, la direction se concentre sur l'extension de son réseau de clients. Elle espère multiplier ses ventes par au moins trois sur l'ensemble de l'année en cours. Le chiffre d'affaires des activités de recherche et de développement au second semestre devrait, lui, être inférieur à celui des six premiers mois de l'année.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS