Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'équipe de Suisse de ski freestyle est frappée par le norovirus. Fabian Bösch et Elias Ambühl sont malades. Leur participation aux qualifications du slopestlye n'est pas remise en question.

L'équipe de Suisse de ski freestyle a été frappée par l'épidémie du norovirus à Pyeongchang. Fabian Bösch et Elias Ambühl sont tombés malades ces jours derniers et isolés du reste de la sélection, mais leur état de santé s'est amélioré entre-temps. Ils devraient être en mesure de défendre leurs chances dimanche en qualifications du slopestyle.

Un communiqué de Swiss Olympic (SOA), tombé vers midi heure sud-coréenne, tempérait les premières informations très préoccupantes qui avaient circulé. Sans confirmer officiellement leurs noms, SOA a précisé que "deux athlètes suisses ont été atteint du norovirus ces derniers jours. Ils sont basés à Bokwang (le site du freestyle, ndlr) et non au village olympique. Ils ont immédiatement été placés en chambre individuelle et isolés des autres athlètes. Après avoir été suivis de près par le staff médical, ils ne présentent actuellement plus de symptômes liés au virus."

La délégation suisse part de l'idée que cela restera des "cas isolés" et que les deux riders auront "bientôt pleinement récupéré".

Le neurovirus, forme courante de la gastro-entérite, est très contagieux et engendre généralement d'importants vomissements et des nausées. Mais ces symptômes disparaissent généralement après 48 heures. La maladie avait notamment fait parler d'elle aux Mondiaux d'athlétisme à Londres, l'été dernier. Le Botswanais Isaac Maakwala en avait été atteint et empêché de participer à la finale du 400 m - pour protéger les autres athlètes - alors même qu'il semblait s'être remis entre-temps.

La délégation suisse a été invitée à respecter les mesures d'hygiène et à se désinfecter régulièrement les mains. Swiss Olympic rappelle que les athlètes ayant été touchés, une fois remis, doivent en principe être autorisés à participer aux compétitions, moyennant les précautions d'usage. Ainsi, vendredi matin, Bösch et Ambühl se sont entraînés à l'écart des autres concurrents.

"Il n'est pas exclu", avance encore prudemment Swiss Olympic, que les deux athlètes concernés puissent être "compétitifs" dimanche. Pour l'heure, leur participation à l'épreuve du slopestyle dimanche (qualifications dès 2h, heure suisse, puis finales dans la foulée) ne semble donc pas remise en question. Bösch comme Ambühl sont sur le papier de sérieux candidats aux médailles. Fabian Bösch avait été champion du monde en 2015.

Au début des Jeux, le norovirus avait frappé notamment les forces de sécurité sud-coréennes. Quelque 1200 membres de ces forces avaient dû être isolés.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS