Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Facebook a soumis mercredi aux autorités boursières américaines son très attendu projet d'introduction en Bourse représentant cinq milliards de dollars (4,6 milliards de francs). Ce pas s'annonce comme la plus importante opération de ce type pour une entreprise développée dans la Silicon Valley.

Le premier site communautaire mondial, crée il y a huit dans une résidence universitaire de Harvard par Mark Zuckerberg, précise dans des documents transmis à la Securities & Exchange Commission (SEC) compter 845 millions d'utilisateurs actifs.

Facebook ajoute avoir enregistré en 2011 un chiffre d'affaires de 3,71 milliards de dollars - tiré à 85% de revenus publicitaires - et dégagé un bénéfice net d'un milliard, soit une hausse de 65% par rapport à 2010.

Processus de plusieurs mois

Le dépôt de ces documents préliminaires auprès de la SEC lance un processus qui devrait durer plusieurs mois et aboutir à la plus importante introduction en Bourse d'une entreprise liée à internet.

Facebook a sélectionné Morgan Stanley, Goldman Sachs, JPMorgan comme chefs de file de l'opération. Les autres teneurs de livre sont Bank of America Merrill Lynch, Barclays Capital et Allen & Co.

Dans les documents soumis à la SEC, il est précisé que le salaire de base de Mark Zuckerberg est de 500'000 dollars, somme qui sera ramenée à un dollar à partir du 1er janvier 2013, le bonus du fondateur de Facebook étant ressorti à 220'500 dollars au titre du premier semestre 2011.

"Nouveau tournant"

"Nous évoquons souvent des inventions telles que la presse écrite et la télévision. Aujourd'hui, notre société a atteint un nouveau tournant", écrit Mark Zuckerberg.

Le groupe a précisé que son effectif se montait à 3200 employés à temps plein à fin 2011, total qui représente une hausse de 50% par rapport à 2010.

ATS