Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Roger Federer (no 3) est un immense champion. Le Bâlois a mis fin à la série de 23 succès de Novak Djokovic (no 1) au Masters de Londres, s'imposant 7-5 6-2 et se qualifie pour les demi-finales.

Son exploit est remarquable: Novak Djokovic n'avait plus connu la défaite depuis la finale du Masters 1000 de Cincinnati, où il s'était déjà incliné face au Bâlois, juste avant l'US Open. Le Serbe était par ailleurs invaincu en salle depuis le 2e tour de l'édition 2012 du Masters 1000 de Paris-Bercy (38 succès d'affilée "indoor")!

Roger Federer, qui reprend l'avantage 22-21 dans ce face-à-face de prestige, a sorti le grand jeu devant un public ravi d'assister enfin à un match de haut niveau. Et il en avait besoin, même si Novak Djokovic n'a pas évolué à son tout meilleur niveau mardi soir (22 fautes directes, pour seulement 12 coups gagnants).

Auteur quant à lui de 19 coups gagnants (pour 19 fautes directes), le Bâlois n'a pourtant pas pleinement réussi son entame de match, puisqu'il devait écarter une balle de break d'entrée de jeu. Il toucha en revanche à la perfection dans la suite de cette première manche. Il la concluait sur sa deuxième balle de set, sur une hallucinante demi-volée amortie de revers qui touchait la ligne!

Le sextuple vainqueur du tournoi (2003, 2004, 2006, 2007, 2010, 2011) poursuivait même sur sa lancée à l'entame de la deuxième manche, signant le break d'entrée pour mener 2-0 en profitant d'une faute directe de Novak Djokovic. Il ne parvenait pas à conserver cet avantage, concédant son service dans la foulée, mais signait un nouveau break dans le sixième jeu sur un passing short de revers gagnant qui touchait légèrement la bande du filet.

Roger Federer parvenait cette fois-ci à préserver cet avantage, et concluait même cette partie sur un quatrième break! Il figure ainsi pour la 13e fois en demi-finale du Masters, en 14 participations. Son seul échec dans le Round Robin remonte à l'édition 2008, où il avait subi la loi de Gilles Simon et Andy Murray dans le Round Robin. Le Bâlois n'est cependant pas assuré de terminer au 1er rang de ce groupe Stan Smith, Novak Djokovic et Kei Nishikori - qu'il affrontera jeudi - pouvant toujours espérer le devancer.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS