Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Roger Federer (no 2) n'a fait qu'une bouchée de Sam Querrey (ATP 36) jeudi à Wimbledon. Il a dominé l'Américain 6-4 6-2 6-2 en 85' pour se hisser au 3e tour.

Le Bâlois (33 ans) n'a échoué qu'une seule fois avant ce stade de la compétition dans ses 48 derniers tournois du Grand Chelem. C'était à Church Road en 2013, où sa série de 36 quarts de finale consécutifs en Grand Chelem avait justement pris fin au 2e tour (défaite face Sergiy Stakhovsky).

Deux ans plus tard, Roger Federer a su éviter la peau de banane face à un joueur en confiance qui restait sur une finale à Nottingham la semaine dernière. Il parvenait notamment à écarter le danger dans le deuxième jeu devant un Sam Querrey particulièrement explosif en début de partie, sauvant une balle de break qui aurait pu changer la donne.

Le Bâlois a su attendre son heure dans ce match. Il profitait de la première baisse de régime du grand Californien (1m98) pour signer le break décisif de la première manche à 4-4, armant un superbe passing de revers gagnant sur sa quatrième opportunité. Il "punissait" ensuite Sam Querrey d'entrée dans le deuxième set, profitant d'un mauvais jeu de service de l'Américain pour réaliser un deuxième break et prendre une première option sur le gain de ce set.

Roger Federer s'envolait dès lors tranquillement vers un troisième succès en trois duels avec Sam Querrey. Son relâchement s'exprimait notamment par ce lob qu'il frappait entre les jambes dans le septième jeu de la seconde manche. Un lob qui n'était pas gagnant, mais qui poussait l'Américain à la faute!

Auteur de 32 coups gagnants pour 9 fautes directes jeudi, Roger Federer affrontera un autre "gros" serveur" samedi au 3e tour. Il retrouvera Sam Groth (ATP 69), inofficiel recordman du service le plus rapide (263 km/h), qu'il avait battu en trois sets (6-4 6-4 6-4) au 2e tour du dernier US Open. Très largement supérieur au puissant Australien (1m93, 99 kg) sur le plan technique, il devra également avant tout savoir se montrer patient à la relance.

ATS