Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des centaines de milliers de Suisses ont célébré mercredi soir la nouvelle année dans les effluves de vin chaud, de champagne ou de thé, et en admirant des feux de divers types sous un ciel souvent dégagé. Les festivités sont restées plutôt calmes, à part des bagarres à Genève et Bâle.

Plusieurs villes ont proposé des attractions sur leurs places publiques. A Lausanne, depuis 1904, la tradition veut que la cathédrale s'embrase le 31 décembre. A minuit, de grands feux de Bengale rouges ont illuminé le beffroi, donnant le sentiment que la tour prenait feu. Sur l'esplanade, les Amis de la Cité ont proposé, dès 23h00, vin chaud, thé et champagne aux milliers de curieux.

Durant le spectacle, environ 700 personnes étaient rassemblées sur l'esplanade de la cathédrale, a indiqué Antoine Golay, porte-parole de la police lausannoise. "C'était un peu moins que d'habitude", a expliqué Jacques-Etienne Rastorfer, des Amis de la Cité, interrogé par l'ats.

Boissons prisées

M. Rastorfer ne se plaint toutefois pas de ce léger recul, "car certaines années, il y avait trop de monde; il devenait presque impossible de se déplacer". Et de préciser que les quantités de boissons préparées pour le stand ont rapidement été écoulées.

Seul petit problème: des éclairages électriques qui devaient s'éteindre pour laisser place aux feux de Bengale ont tardé à s'éclipser.

Un peu plus tôt, à 22h45, les amateurs d'orgue ont pu assister à un concert dans la cathédrale. Franc succès cette année, puisque les 900 billets en vente ont trouvé preneur. La police lausannoise n'a signalé aucun incident durant la nuit, a précisé M. Golay.

Bagarres à Genève et Bâle

Pas de célébration particulière à Genève en revanche. Les résidents du bout du lac se sont surtout rassemblés dans trois quartiers. Ils ont pu apprécier un concert dans celui des Pâquis. Les Bains des Pâquis ont connu le succès, la foule bravant le froid avant de pouvoir entrer dans les locaux bondés sur les 12 coups de minuit.

La police genevoise est intervenue près de quarante fois aux premières heures pour des bagarres entre particuliers, alors que le service incendies a été sollicité à trois reprises. A Bâle, une bagarre a fait trois blessés.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS