Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Interviewé par la chaîne américaine CNN, Joseph Blatter ne s'est pas montré tendre envers l'UEFA et son président Michel Platini.

Le président de la FIFA estime être devenu la cible de l'Europe du football.

L'UEFA "veut me mettre dehors", lâche Blatter, quatre mois avant l'élection à la présidence de la FIFA à laquelle il se présente à 78 ans pour un cinquième mandat (il est en poste depuis 1998). "L'opposition vient, malheureusement, de Nyon et de l'UEFA."

Blatter critique notamment la confédération européenne pour "ne pas avoir le courage" de présenter elle-même un candidat issu de ses rangs. Un temps intéressé, Michel Platini s'est finalement abstenu de se porter candidat face à un Blatter archifavori à sa propre succession.

Trois candidats feront face à Blatter le 29 mai lors de l'élection: le prince jordanien Ali Bin Al Hussein, actuel vice-président de la FIFA dont la candidature a été saluée par l'UEFA, l'ancien fonctionnaire français de l'instance Jérôme Champagne et l'ancien international français David Ginola. "Ce ne sera pas mon premier combat pour la présidence, a glissé Blatter. J'ai toujours mes convictions. Je crois en moi et au football."

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS