Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les détenus des Etablissements pénitentiaires de la plaine de l'Orbe (VD) devront se passer d'argent liquide dès le 7 décembre au profit d'un système de badge personnel de prépaiement. Une mesure pour notamment lutter contre le racket (photo symbolique).

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

Les Etablissements pénitentiaires de la plaine de l'Orbe (VD) font une croix sur l'argent liquide. Dès le 7 décembre, les détenus devront régler leurs achats par le biais d'un badge personnel de prépaiement sécurisé.

Ce nouveau système monétique centralisé vise plusieurs buts. Notamment limiter les risques de racket, chantage ou trafic mais également préparer la personne détenue en vue de sa sortie de prison, sachant que la monnaie plastique est un mode de paiement omniprésent, indique vendredi le Canton.

Ce projet "d'envergure" fait partie d'un plan de mesures de sécurisation déployé depuis 2016. Il implique que, dans un délai d'un peu plus d'un mois, les détenus restituent leur argent liquide qui sera ensuite crédité sur un compte. Tout numéraire découvert par la suite dans les EPO entraînera l'ouverture d'une procédure de sanction.

Travail rémunéré

Les détenus reçoivent une rémunération pour leur travail dans les ateliers. Un travail qui est obligatoire en régime d'exécution de peine, rappelle le communiqué.

Les individus peuvent également être en possession d'argent liquide suite à des dépôts effectués par exemple par des proches ou parce que cet argent se trouvait sur eux lorsqu'ils ont été interpellés. Il leur permet de se procurer des biens de consommation courante.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS